«Yoonu Yokkuté» : le véritable chemin du développement

L’ancien régime avait fini par dérouter les économistes les plus avertis, que le Président Macky Sall, nouvellement élu, a proposé aux Sénégalais, un nouveau contrat de développement économique et social marqué par un « mix » entre croissance et rigueur. 

La réduction du train de vie de l’Etat, la suppression de 15 ambassades du Sénégal à l’étranger, ainsi que des voyages en première classe, pour les ministres, et des logements conventionnés, constituent l’ossature du programme dénommé «Yoonu Yokkute», considéré comme le véritable chemin du développement

A travers ce programme bâti sur trois priorités : la jeunesse, les femmes, et le monde rural, il s’est agi pour le Président Macky Sall d’apporter une protection, des perspectives et des opportunités d’emploi déclinées autour de cinq (5) axes solidaires : – Mettre fin aux injustices sociales – Assurer les bases économiques du développement – Atteindre une productivité développante – Devenir un modèle de démocratie efficace – Garantir la paix, la sécurité, la stabilité et œuvrer pour l’intégration africaine.

METTRE FIN AUX INJUSTICES SOCIALES.

C’est l’ambition d’une intense politique de protection sociale universelle dont les principales mesures clés sont la Bourse de Sécurité Familiale, la Couverture Maladie Universelle et la Bonification Retraite. Le coût global de ces mesures clés devrait être financé par la réduction du train de vie l’Etat. Mieux, les prélèvements concertés sur les activités à forte rentabilité (télécoms ; industries extractives, pharmaceutiques et de tabac ; transactions financières) garantiraient à long terme le financement.

A titre d’illustration, l’allocation d’une bourse de sécurité familiale de 100 000 francs CFA par an a permis d’apporter un complément financier à 300 000 familles défavorisées à travers le pays.
Résultat de recherche d'images pour "macky sall inaugure"
ASSURER LES BASES ECONOMIQUES DU DEVELOPPEMENT. 

Il s’agit d’investissements massifs pour améliorer la fertilité des terres, l’élevage, la qualité de vie et d’habitation – les villes – les savoirs et savoir-faire. L’enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation, la science et les technologies (pour les ménages, l’agriculture et l’industrie) mais aussi la santé via les systèmes de prestation de soins de santé publique sont parties intégrantes de ces bases économiques du développement.

Au profit de la jeunesse, le Président Macky Sall a prévu « la création de 500 000 emplois pendant 7 ans, la mise en place un fonds de garantie de 40 milliards de francs CFA pour faciliter l’accès des femmes au crédit. Au total, près de 300 milliards de francs CFA devaient être injectés dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle, de la recherche et de l’innovation, de la restructuration des banlieues, et de l’aménagement du territoire, pour faire des villes, de véritables leviers de développement.

Résultat de recherche d'images pour "macky sall inaugure"
ATTEINDRE UNE PRODUCTIVITE DEVELOPPANTE.

Cet objectif vise le cœur du développement, c’est-à-dire le couple production-rendement. Il s’agit de l’accroître en se focalisant sur la base de l’économie nationale du pays ; le monde agricole et ses exploitations familiales, mais aussi le secteur informel et son artisanat afin de conduire à une amélioration du niveau général des conditions de vie des populations et générer un effet multiplicateur sur l’ensemble de l’économie.

A cet effet, l’agriculture sera le véritable «moteur» du développement, pour stimuler l’ensemble de l’économie et améliorer les niveaux de vie des Sénégalais. L’objectif est d’avoir une agriculture «moderne» et suffisamment «productive» pour transformer le Sénégal dans les 7 prochaines années.

Dans cette optique, le Président Macky Sall propose la création de 6 pôles de développement économique à travers le pays et d’un Fonds de Garantie et d’Investissement Prioritaire (FONGIP) pour permettre aux acteurs économiques d’accéder au financement bancaire pour l’acquisition de gros matériels agricoles et avicoles.

 

DEVENIR UN MODELE DE DEMOCRATIE EFFICACE.

Cette ambition est la combinaison efficace des réformes Institutionnelles, d’une gouvernance exemplaire et «rassemblée» à travers une modernisation de l’administration publique. Le Président Macky Sall a compris que «gouverner efficacement, c’est rassembler toutes les bonnes volontés pour agir et doter l’Etat des instruments lui permettant d’éradiquer la corruption ».

« Nous engagerons des réformes de fond de nos textes de lois afin de moderniser notre code civil et pénal, revoir nos procédures afin de garantir une plus grande diligence, agilité et rapidité de la justice et rendre effective la garantie d’un procès juste, équitable et dans un délai raisonnable ».

GARANTIR LA PAIX, LA SECURITE, LA STABILITE ET ŒUVRER POUR L’INTEGRATION AFRICAINE.

Cette option passe par la mise en œuvre d’une diplomatie de voisinage basée sur une concertation permanente, des sommets bilatéraux et des projets sous régionaux pour renforcer la coopération au service de la paix et du développement. Cette nouvelle offre de développement du Président Macky Sall intègre la Diaspora.

«Nous devons donner les moyens aux émigrés de s’impliquer dans notre projet de développement. Bien formée, expérimentée entreprenante et entrepreneuse, riche de sa diversité, la diaspora dispose d’immenses atouts qui sont essentiels pour arriver au chemin du véritable développement.

L’Etat et les diasporas doivent faire preuve d’imagination pour mettre en œuvre de nouvelles façons de travailler ensemble qui permettent le rayonnement de notre pays à l’international tout en utilisant les compétences acquises par nos expatriés au service du pays»

SOURCE:leral.net