74% des petites entreprises dans l’informel

Seuls 26% des entreprises à Dakar se conforment au fisc. C’est l’une des conclusions d’une étude réalisée par l’Ong Enda Ecopop.

A Dakar, des 281 mille unités économiques, seules 8 200 sont formelles. C’est le constat d’une étude de l’Ong Enda Ecopop, présentée hier par Dr Jessica Gottlieb, spécialiste en méthodologie de recherche et de politique économique à l’école Bush School de Texas.

L’enquête réalisée dans les 4 départements de la région de Dakar, un mois avant les Législatives du 30 juillet 2017, montre que seuls 26% des entreprises ont un statut formel ou un Ninea. «Quand on leur demandait de révéler leur numéro d’identification, (lequel numéro est très souvent brandi par les entreprises pour des avantages économiques qu’il leur accorde), seuls 15% étaient capables de donner correctement ce numéro d’identification.

Lorsqu’on leur demandait si elles ont déclaré leurs revenus auprès des services du fisc l’année passée, seuls 6% des petites entreprises sondées ont répondu s’en être acquittées», souligne Dr Gottlieb. Au même moment dans les petites entreprises du secteur formel, 73% assurent avoir payé des taxes sur leurs affaires et 1/3 de celles-ci précises que «c’était une taxe sur leur chiffre d’affaires ou stock de produits». Mme Gottlieb en déduit : «Je considère que les entreprises paient leurs impôts de manière plus formelle, soit quand elles les déclarent (ce qui est très rare) ou quand elles paient d’un coup tout ce qui leur est demandé.

Les modes de paiement les moins formelles consistent à négocier avec le percepteur et/ou payer sur une certaine période.» Par conséquent, relève l’étude, les patrons d’entreprise qui s’acquittent des impôts de manière plus formelle que les collectivités locales dépenseront 12% de moins de leur budget public sur la corruption.

D’après la présentatrice de l’étude, le paiement d’impôt impacte la démocratie. «76% des salariés se sont déplacés pour voter en 2017 (aux Législatives) contre 62% seulement de patrons de petite entreprise.

Parmi les propriétaires de petites entreprises, 68% de ceux qui payaient les taxes de manière plus formelle se sont déplacés pour voter, comparé aux 60% de taux de participation parmi ceux qui s’acquittaient des taxes de façon moins formelle», explique l’étude.

Le Quotidien