Moustapha Niass prévient les absentéistes

257

Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, hausse le ton et prévient les absentéistes et retardataires. « Si cela persiste, on aboutira à des sanctions », les a-t-il averti, repris par les Echos. Moustapha Niasse n’a pas apprécié du tout le retard de certains députés, hier, vendredi 2 novembre lors du vote du projet de loi portant Code forestier.

Le ministre de l’Environnement, Mame Thierno Dieng, qui est arrivé à l’Assemblée nationale à 15 heures, l’heure à laquelle la séance était convoquée, a dû patienter jusqu’à 17 heures, rapporte le journal. Lequel indique que sur les 6 secrétaires élus, un seul était présent alors qu’il faut au moins la présence de deux d’entre eux pour démarrer les travaux.

Ce qui a mis Moustapha Niasse dans une colère noire : « Ce n’est pas normal. On peut comprendre qu’une séance convoquée à 15 heures puisse démarrer à 15h30 mais pas à 17 heures. J’écrirai à chaque secrétaire élu pour déplorer cette situation. Si cela persiste, on aboutira à des sanctions ».

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

error: Action non autorisée