DEBAT ANTICIPE SUR LA DISSOLUTION DE L’ASSEMBLEE NATIONALE ET LA QUESTION DU TROISIEME MANDAT : L’opinion piégé par la classe politique

Alors que le président Macky Sall, récemment réélu  suite au scrutin présidentiel du 24 février 2019, n’a même pas encore prêté serment, l’espace public est déjà secoué par le débat sur la dissolution de l’assemblée nationale ainsi que celui relatifs aux dispositions constitutionnelles d’un éventuel troisième mandat présidentielle du chef de l’état.

L’opinion publique par le biais des médias se voit encore entraîné dans un spectacle sur fond de schéma politique avec des acteurs aux visées occultes.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.