Qui pour la place de Cheikh Ndoye ?

La CAN Egypte 2019 se profile à l’horizon. Bientôt la publication des programmes des équipes et des listes des joueurs présélectionnés. Appelé à prendre les 23 meilleurs sénégalais, le jeune technicien Aliou Cissé devra faire sans Cheikh Ndoye, indisponible jusqu’à la fin de la saison. Même si l’ancien joueur de Yakaar de Rufisque n’avait pas une place de titulaire garantie au sein du dispositif de l’ancien capitaine du Sénégal, il était tout de même l’un de ses tauliers. Auteur de 26 sélections pour 2 buts marqués, l’angevin était un élément important dans la tanière.

A quelques semaines de la publication de la liste des Lions devant prendre part à la prochaine grand-messe du football africain, l’équation qui se pose est celui du remplaçant du milieu de terrain prêté à Angers par Birmingham City ? Une question à laquelle wiwsport.com a tendu son micro à des observateurs du football sénégalais.

Hubert Mbengue, journaliste Record: « coup dur pour la tanière »

Pour le journaliste Hubert Mbengue, l’absence de Cheikh Ndoye est un coup dur, malgré son statut de remplaçant. « Oui un coup dur pour la tanière. Même si Cheikh Ndoye n’était pas titulaire dans l’entrejeu des Lions, il est un élément important de l’équipe. C’est une voix qui compte dans la Tanière parce qu’il est l’un des aînés. C’est un meneur et ce n’est pas pour rien qu’Angers en a fait son capitaine. Ensuite, sur le plan du jeu, il a un profil assez particulier qui allie grand gabarit et puissance physique. Il sait aussi marquer des buts de la tête ou de sa puissante frappe» raconte, le directeur de Publication du quotidien sportif Record.

Moustapha Sadio, journaliste à la Radiotélévision Sénégalaise (RTS 2) »Cheikh Ndoye est irremplaçable »

Opéré avec succès à Lyon, l’international sénégalais ne disputera donc pas sa deuxième Coupe d’Afrique après Gabon 2017. Par ailleurs, Moustapha Sadio, journaliste à la Radiotélévision Sénégalaise (RTS 2) nous rappelle que tout va au-delà de son impact dans le jeu, car cheikh a une certaine proximité avec les joueurs. « Je pense que Cheikh Ndoye est irremplaçable dans ce groupe des Lions. Ne serait-ce que pour ce qu’il représente au sein de la tanière, son état d’esprit irréprochable malgré ses aspirations de figurer comme titulaire, sa proximité avec les jeunes et les cadres de la sélection… Aliou Cissé a une haute estime du colosse angevin» dit-il.

Une place vide ou non ?

Ce qui est certain, c’est que l’entraîneur, Aliou Cissé ne veut prendre aucun risque pour cette CAN qu’il ambitionne de gagner. « On se souvient qu’Aliou Cissé avait convoqué 25 joueurs lors du dernier rassemblement de Mars (contre Madagascar et face au Mali, et on parle d’un joueur qui était remplaçant. Donc Chérif Sadio, chroniqueur sportif indépendant par rapport au remplacement numériquement dans le groupe, vu qu’au final, il emmènera 23 Lions à la CAN », précise Chérif Sadio, chroniqueur sportif indépendant et chercheur à Sorbonne-Université de Paris. Dans le même sillage, le doyen Mbengue poursuit que Cissé pourrait miser sur les milieux techniques. « Je crois que Cissé se rapproche plus d’un milieu technique avec Gana, Krépin et PAN. Je ne pense pas que le forfait de Ndoye soit une place qui se libère pour quelqu’un d’autre » soutient-il. Une idée à laquelle Cherif Sadio se joint : « Si je me réfère à la dernière liste des Lions, je ne vois pas Aliou Cissé changer ses « convoqués ». Il va certainement camper son regard sur ceux qui ont fait la dernière journée et le dernier match amical.

Mais qui pour le remplacer sur le banc ? Stéphane Badji et Henri Saivet « moins chanceux » que Sidy Sarr !

Entre les « oubliés » Henri Saivet et Stephan Badji, Sidy Sarr et Loum Ndiaye sortent certainement « favoris ». Cherif souligne que Loum Ndiaye et Sidy Sarr ont plus de chances que Saivet et Badji. « Ce qu’il faut savoir, c’est que Cheikh Ndoye était un concurrent à Alfred Ndiaye qui faisait les vas et viens entre le onze titulaire et le banc des remplaçants. Donc, son remplaçant devrait être un remplaçant, car Alfred ne peut pas être considéré comme son suppléant, vu qu’il a joué plus de matchs que Cheikh entre le Mondial et les éliminatoires de la CAN 2019. Pour ce qui est de Stéphane Badji et d’Henri Saivet, je pense que Sidy Sarr qui est déjà l’auteur du but de la qualification face au Soudan Sud, a plus de chances de revenir qu’eux. Pour le premier cité (Ndlr : Stéphane Badji), Aliou Cissé ne regarde plus ses performances en club depuis quatre ans déjà, et je ne pense même pas qu’il va l’appeler. Aussi, Henri Saivet n’a plus fait une apparition dans la tanière depuis le dernier match de préparation de la Coupe du Monde 2018 (0-0) face à la Bosnie-Herzégovine (Ndlr : 0-0, le 27 Mars 2018). Entre temps, il y a Sidy Sarr qui est venu et qui a profité du peu de temps de jeu qui lui a été offert pour s’illustrer, en marquant aussi le but décisif pour la qualification des lions (Ndlr : centre Soudan du Sud 0-1) »

Loum Ndiaye, probable « grand gagnant » de la prochaine liste de Cissé

« Celui qui pourrait créer la surprise, c’est Mamadou Loum Ndiaye qui est probablement le « grand gagnant » de la prochaine liste de Cissé. Il a fait une première bonne partie de la saison avec Moreinense (Liga NOS / Portugal), où il a joué 22 matchs avec 3 buts marqués, avant d’être transféré au FC Porto, où il fait face à une rude concurrence avec Danilo Perreira qui était le titulaire de la sélection portugaise depuis le dernier Euro. Loum Ndiaye avait fait une belle prestation quand il a été titularisé face au Mali (Ndlr : 2-1) et il a les bagages techniques, physiques et tactiques qu’il faut pour trouver une place dans cette sélection. Parmi les probables remplaçants de Cheikh Ndoye, c’est lui qui a le profil qui se rapproche un peu plus, surtout qu’il est un peu plus de technique en plus de sa puissance », martèle le jeune chercheur et chroniqueur indépendant

Moustapha Sadio, journaliste à la Radiotélévision Sénégalaise (RTS 2) : « Sidy Sarr s’il continue de grappiller du temps de jeu avec Lorient »

« Si toutefois le sélectionneur décide de compenser l’absence de Cheikh Ndoye en vue de la préparation ou même de la CAN, on pourrait éventuellement avoir un retour même si au regard des habitudes managériales de Cissé, il serait peu envisageable de voir le retour de cadres à forte caractère qui digère mal la hiérarchie préétablie de ce groupe de performance. Pour faire court, je ne m’attends pas à des retours d’envergure telle celui d’un Kara Mbodji. Je pencherai plutôt pour un novice dans le but de compléter un éventuel groupe de 25 joueurs. Je pense que Sidy Sarr s’il continue de grappiller du temps de jeu avec Lorient à toutes ses chances d’être ce suppléant à l’absence de Cheikh Ndoye. De même que Saivet qui réalise une saison solide avec Bursaspor (25 matchs en 30 journées de SuperLig). Pour Stéphane Badji ce sera bien plus compliqué. Je pense que le divorce est consommé entre les deux hommes. La longue absence de Stéphane n’a rien à voir avec des critères sportives même si Cissé a de quoi faire dans l’entre jeu ».

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.