NADINE VERSHATSE REPRÉSENTANTE DES FAMILLES DES VICTIMES FRANÇAISES DU NAUFRAGE DU « JOOLA » : »Ce drame a été bafoué au nom de la France Afrique « 

Nadine Verschatse (L), of French famillies association speaks next to an unidentified man during the sixth anniversary of the Joola tragedy, on September 26, 2008 at 'cemetery of the drowned' on the outskirts of Dakar. Some 80 mourners assembled in teeming rain in the small 'cemetery of the drowned' on the outskirts of Dakar for a sober Muslim and Christian remembrance ceremony. The ferry Joola capsized with 1,800 people aboard in stormy seas off Gambia on the night of September 26, 2002 while sailing between the southern Senegalese territory of Casamance and the capital Dakar. AFP PHOTO/SEYLLOU (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

Les familles de victimes se sont rendu hier au cimetière de Mbao pour prier pour les victimes du Bateau le « Jola ».Un moment de tristesse et de recueillement qui a vue la participation des familles des victimes françaises. La fausse note de cette 17éme  commémoration a été  l’absence des autorités Étatiques Sénégalaises.

 

La 17 anniversaire de la commémoration du bateau le Jocola a eu lieu  hier par des  prières et des recueillements  au cimetière de Mbao ou une partie des victimes du joola y est enterrée .

Les parents des victimes ont rappelé à l’État du Sénégal ses engagements. Parmi ces familles des victimes venue se recueillir ,il y’avait la française NADINE VERSHATSE qui se bat depuis maintenant 17 ans pour que justice soit rendu a ces familles des victimes du Joola. Pour cette française qui a perdu sa fille de 20 ans dans ce naufrage, la France pour ses intérêts économiques a bafoué les droits des victimes du  » joola » . »Je ne suis pas fier de mon pays la France, qui a rendu un non lieu pour préserver ses intérêts au Sénégal.La justice française n’a  pas été à la hauteur.Elle nous a dit que pour les Us et coutumes elle a rendu un non lieu c’est du n’importe quoi. Sincèrement je ne suis pas fier de la France qui a préféré bâcler ce dossier pour préserver ses intérêts ». a affirmé la représentante des victimes françaises qui n’a pas mis des gants pour accuser Macky Sall et Emanuel Macron d’être responsable de tout ce qui se passe en ce moment.

BOUDAL NDIATH

 

 

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.