Sonko suspendu à l’avis du procureur

Le président du Pastef avait, dans le cadre de sa plainte déposée contre Mamour Diallo dans l’affaire des 94 milliards, sauté le procureur de la République pour saisir directement le doyen des juges. Ce dernier, conformément à la loi, avait confirmé la plainte avec constitution de partie civile et avait même demandé à Ousmane Sonko de payer les consignations.

Cependant, renseigne « Les Echos », le magistrat instructeur a transmis le dossier au procureur de la République, Serigne Bassirou Geuye pour avis conformément aux dispositions du Code de procédure pénale. Mais, le maître des poursuites n’a pas encore réagi. Ainsi, le juge d’instruction ne peut rien faire, sinon croiser les bras et attendre.

Du coup, Ousmane Sonko reste suspendu à l’avis du procureur de la République qui n’est contraint par aucun texte pour faire son réquisitoire et le remettre au doyen des juges

E-Média

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.