Le grand chelem des lionceaux

L’equipe du Sénégal U17 a bouclé le tournoi de Union des Fédérations Ouest-Africaines de Football (Ufoa), qualificatif pour la CAN U17 de Tanzanie 2019 en remportant la finale qui l’a opposée hier, mardi 18 septembre, au Syli cadet de la Guinée (4 à 0). Un nouveau carton ! Un succès qui couronne le sans faute des Lionceaux. Avec en prime 15 buts marqués sur l’ensemble du tournoi sans en encaisser un seul.

Parcours sans faute ! Un grand chelem ! Quatre matches, quatre victoires, 15 buts marqués, zéro but encaissé. Meilleure défense, meilleure attaque, meilleur joueur, meilleur butteur. L’équipe du Sénégal U17 a soulevé hier, mardi au stade Galandou Diouf de Rufisque, le trophée du tournoi de la zone Ufoa, qualificatif de la Can Tanzanie 2019, en sortant largement victorieuse de la finale qui l’ a opposée à la Guinée. Les Lionceaux se sont imposés sur la marque de 4-0. Bousculés durant les premières minutes de jeu par une joueuse équipe guinéenne, les protégés de l’entraîneur Malick Daff ont retrouvé progressivement leur rythme.

A la 39ème minute, ils réussissent à transpercer la défense de la Guinée. C’est le capitaine Mouhamadou Diaw qui s’y met en parvenant d’un extérieur, à lober le portier, coupable sur ce coup, d’une faute de main. Au retour des vestiaires, les Lionceaux profitent de leur supériorité numérique après l’expulsion du latéral Alpha Diallo expulsé à la 34ème minute de jeu suite à un cumul de cartons, pour prendre le match à leur compte. Les Lionceaux ne tardent pas à aggraver la marque dés la 79ème minute. Suite à une accélération de sur le flanc gauche, Mouhamadou Diaw est déséquilibré dans la surface.

Sur le pénalty de Samba Diallo repoussé par le gardien guinéens, Oumar Diouf, nouvel entrant, va surgir pour reprendre la balle et marquer le but du 2 à 0. Le Sénégal se mettra complétement à l’abri sur une longue foulée venue cette fois Biram Diaw. Le défenseur latéral va ensuite s’infiltrer dans la surface guinéenne et servir une passe décisive à Alioune Baldé. Ce dernier ne se fait pas prier pour inscrire le troisième but à la 86ème min avant de porter l’estocade à la 91ème minute. Le joueur de l’institut Diambars termine du coup meilleur buteur de la compétition avec 4 réalisations.

Les Lionceaux terminent également le tournoi avec un sans faute (4 matchs, 4 victoires) avec à la clé 15 buts marqués contre zéro encaissé. Au titre des récompenses individuelles, le portier Mohamed Guèye du Sénégal a été désigné meilleur gardien. Le titre de meilleur joueur du tournoi a été décerné à Mouhamdou Diaw et celui de meilleur buteur à Alioune Baldé ave 4 réalisations.

REACTIONS

MALICK DAFF ENTRAINEUR DU SENEGAL U17 : «Sur le plan tactique, nous avons été très forts»

«On s’était fixés l’objectif de se qualifier à la Coupe du monde. Ça a été déjà atteint. Nous avons fait un bon tournoi. L’équipe a joué. Sur le plan tactique, nous avons été très forts. Marquer 15 buts sans en encaisser un, c’est déjà extraordinaire. Ce sont des jeunes joueurs qui doivent progresser. Ils n’ont que 17 ans. Il leur reste un long chemin à faire. On a été constants du début à la fin. A la mi-temps des correctifs ont été apportés. C’est une victoire que je dédie à ma famille et au peuple sénégalais»

ALIOU BALDE MEILLEUR BUTEUR DU TOURNOI : «Notre coach nous poussait à bien défendre et à ne pas encaisser de buts»

«Nous nous félicitons, avec le peuple sénégalais, de cette victoire. Je suis content de cette victoire et de ce titre de meilleur buteur. Avec trois séances par semaines, nous avons fait une très bonne préparation. Ce qui devrait nous permettre de battre n’importe quelle équipe. Durant les séances d’entrainement notre entraîneur nous poussait à bien défendre et à ne pas encaisser de buts»

MOUHAMADOU DIAW MEILLEUR JOUEUR DU TOURNOI : «Notre coach a été très exigeant»

«Depuis 2011, aucune équipe n’était pas arrivée à se qualifier. Notre objectif était de décrocher la qualification. Aucune équipe des cadets n’était parvenue à soulever le trophée. Il reste à aller en Tanzanie, de remporter la Can et de se qualifier cette fois pour le Mondial. Notre coach a été trés exigeant durant le cinq mois que nous avons travaillés avec lui. Mais, il attendait à ce que nous réalisions ce résultat.»

ME AUGUSTIN SENGHOR PRESIDENT FSF :«Faire de ces joueurs, une génération de champions»

«On va continuer sur cette lancée. Il ne faut pas se griser. On a quelque chose d’extraordinaire. Mais, il faut que l’on sache que ce n’est qu’un début. La prochaine compétition, ce sera la Can 2019 en Tanzanie. Autant, on a préparé les joueurs à ce tournoi et on l’a vu. Autant avec 15 buts marqués et zéro encaissé, on peut faire davantage. Il faut aller à la Can en mai prochain sans discontinuer. L’idée de base est de faire de ces joueurs une génération de champions. Il fallait gagner aujourd’hui pour savoir comment gagner demain.»

AHMAD AHMAD PRESIDENT DE LA CAF : «On voit bien que le Sénégal est un pays de football»

«Je remercie la Fédération Sénégalaise de football et la zone Ufoa A d’avoir pu organiser cette compétition. On ne peut ne que remercier le public qui est venu nombreux. D’habitude des matchs de cette envergure n’attirent pas trop la population. Là, on voit bien que le Sénégal est un pays de football.»

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.