« PERSONNE N’ACCEPTERAS QU’ON AILLE CHEZ LUI, ET… »

55

« Le Sénégal est un petit pays. L’UEMOA, c’est 150 millions d’habitants. Des champions, on ne les développe pas dans un espace de 15 ou 13 millions d’habitants. Donc, toute mesure susceptible de permettre au Sénégal de rayonner sur l’extérieur, et notamment sur son environnement immédiat, doit être renforcée. La première d’entre elles est de permettre aux autres de venir ici. Personne n’acceptera qu’on aille chez lui qu’à l’inverse, le Sénégal ferme ses frontières. Les USA ou la Chine peuvent se le permettre, actuellement. Mais je crois qu’il faut trouver d’autres mécanismes qui puissent permettre à nos entreprises d’être compétitives ».

Les précisions sont faites par Amadou BA, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan. Ce dernier, repris par Enquête, s’exprimait au cours du débat, vendredi dernier, avec le secteur privé national, en perspective de la réunion du Groupe consultatif, le 17 décembre prochain, pour le financement du deuxième plan d’actions prioritaires du Plan Sénégal émergent (PSE). Ce, devant le secteur privé représenté, entre autres chefs d’entreprises, par Babacar Ngom de la Sedima, Serigne Mboup, président de la Chambre commerce de Kaolack.

Ledit secteur nourrit des craintes malgré les assurances données par l’argentier de l’Etat sur la mise en œuvre « imminente » de batterie de réformes pour leur partition dans le PSE.

’’Trump nous a décomplexés’’

PDG du groupe Sedima, Babacar Ngom, précise : « On ne peut plus souffrir de ne pas parler de patriotisme économique. Trump nous a décomplexés. Il y a des secteurs stratégiques à protéger. Dans tous les pays, il y a des secteurs qu’on ne peut pas confier à un étranger. Tout le monde le fait pourquoi pas nous. Faisons attention au foncier. Probablement 10% de notre territoire ne nous appartient plus. On sait tous que le titre foncier donne tous les droits et la tendance est de plus en plus à l’achat de milliers d’hectares ».

emedia

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

error: Action non autorisée