Trois semaines après le démarrage de la campagne arachidière :Faute d’arachide ,les travailleurs craignent pour leur emploi

La campagne de commercialisation arachidière ne tourne pas rond pour les travailleurs de l’usine SONACOS de Ziguinchor qui craignent pour leurs emplois. Pas un seul kilogramme d’arachide reçu dans l’usine depuis le début de la campagne ; l’inquiétude et le désarroi enflent chez les huiliers qui se sont fortement mobilisés hier devant leur usine pour alerter sur la situation alarmante qui sévit dans l’unité industrielle de Ziguinchor. Ça grogne chez les huiliers de Ziguinchor qui réclament l’arrêt des exportations d’arachide.

La situation demeure alarmante à l’usine SONACOS de Ziguinchor où les travailleurs se sont fortement mobilisés hier, vendredi, devant leur industrie pour dénoncer les exportations de l’arachide. Trois semaines après le lancement de la campagne de commercialisation arachidière, pas un seul kilogramme d’arachide n’est reçu dans l’usine. Ce qui a fini de plonger les travailleurs de cette usine dans le désarroi total.

Sur fond de brassards rouges, ils ont crié leur colère au rythme de slogans: «la SONACOS est en danger de mort faute de matières premières», «Exporter les graines, c’est nous envoyer au chômage», «Président Macky Sall, nos emplois sont menacés». Des messages qui illustrent bien l’inquiétude qui enfle chez ces travailleurs qui dénoncent l’indifférence des autorités.

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.