Macky ,Idy et la succession

Le débat sur un probable troisième mandat du Président Macky Sall a conduit dans l’abîme plusieurs dignitaires du régime en place envoyés à l’échafaud sans état d’âme. Le Président Sall ne veut point qu’on en parle dans ses rangs. Et même lors de son entretien avec les journalistes après son discours à la Nation le 31 décembre dernier, le chef de l’Etat est resté dans le clair-obscur sur son dauphin, sa succession et sur un probable 3e mandat à lui prêté par ses contempteurs.

Par contre, Cheikh Yérim Seck, journaliste et analyste politique, a mis un fagot de bois de plus sur le lourd fardeau qui importune le Président Sall. Cheikh Yérim Seck s’est épanché sur l’horizon du Président Sall qui serait en train de préparer sa succession avec de multiples schémas. A l’émission «Face to face»avec Aïssatou Diop Fall sur la Tfm, ce dimanche, le journaliste-chroniqueur a révélé que Macky Sall a 4 collaborateurs dans l’attelage gouvernemental qui sont dans ses cordes pour sa succession, notamment Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances, son beau-frère Mansour Faye, ministre du Développement communautaire, Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre de l’Energie et enfin Cheikh Oumar Hanne, ministre de l’Enseignement supérieur.

Cheikh Yérim Seck note aussi que le Président Sall discute au sein de l’opposition avec Idrissa Seck. Au téléphone, Cheikh Yérim a confirmé ses propos sur les échanges souterrains entre Idrissa Seck et Macky Sall qui se justifient par le silence bavard du président du Rewmi devenu aphone, malgré les débats sur l’augmentation du prix de l’électricité, le front social en ébullition, l’emprisonnement de son allié à la Présidentielle de 2019, Dr Babacar Diop, etc.

Cheikh Yérim Seck : «Je sais de science certaine que Macky et Idy se parlent»

Connu pour sa vivacité à tacler le Président Macky Sall, Idrissa Seck est devenu aphone depuis sa défaite à la Présidentielle de 2019. Il a été accusé, à tort ou à raison, d’avoir monnayé son silence avec le poste du chef de l’opposition, dont le statut reste encore à définir, même si une enveloppe de 2 milliards FCfa est avancée comme cagnotte à pourvoir. Cheikh Yérim Seck trouve le silence d’Idrissa Seck assez troublant. «Le dialogue vient juste de commencer, même si des actes ont été posés depuis presque 8 mois. Je sais de science certaine que Macky Sall et Idrissa Seck se parlent. Ils se sont parlés. Ils sont tombés d’accord. Idrissa Seck attend», confie-t-il au bout du fil. Cheikh Yérim Seck est convaincu que Macky Sall et Idrissa Seck émettent, aujourd’hui, sur la même longueur d’onde. «Je ne vais pas entrer dans les détails. Mais tout ce que je peux dire, c’est que le Président Macky Sall et Idrissa Seck sont en phase», indique-t-il.

Les vérités du camp de Idrissa Seck : «S’il y a des pas, c’est Macky Sall qui les pose…»

Les déclarations de Cheikh Yérim Seck ont soulevé un tollé général au sein du parti Rewmi. Certains proches collaborateurs d’Idrissa Seck ont tenté de les balayer d’un revers de la main, sans toutefois nier que le Président Macky Sall n’a jamais cessé de poser des pas pour se rapprocher d’Idrissa Seck. Yankhoba Diattara, directeur des Structures du parti Rewmi, chargé à la vie politique, est d’avis qu’Idrissa Seck n’a jamais posé, par contre, d’actes pour se rapprocher du Président Macky Sall. «Macky Sall et Idrissa Seck sont en phase par rapport à quoi ? Idrissa Seck n’a jamais été intéressé par le statut du chef de l’opposition. Ce n’est pas un sujet d’actualité. Idrissa Seck n’en a jamais fait cas. Parce que cela ne l’intéresse pas. Ce qui l’intéresse, c’est comment consolider son projet politique en commençant par la réorganisation de son parti et en élargissant sa coalition politique ‘’Idy Président 2019’’», confie Diattara.

Il fera remarquer qu’Idrissa Seck a de bons rapports avec les leaders politiques de l’opposition. «Ils mènent ensemble des activités. Maintenant, que Cheikh Yérim Seck dise que Macky Sall et Idrissa Seck sont en phase, qu’Idrissa est le seul candidat valide de l’opposition capable de le remplacer à la tête de l’Etat, tout cela est à l’honneur du parti Rewmi et de Macky Sall qui se rend compte qu’Idrissa Seck est le meilleur leader politique actuel du Sénégal. C’est à l’honneur du parti Rewmi que les gens se rendent compte qu’Idrissa Seck est le meilleur profil pour diriger le Sénégal. Nous n’avons jamais posé des actes pour aller vers Macky Sall. S’il y a des pas, c’est Macky Sall qui les pose. Idrissa Seck n’a jamais posé d’actes compromettants allant dans le sens de se rapprocher de Macky Sall. Idrissa Seck reste attaché sur ses principes et ses valeurs. Qu’il y ait des spéculations pour dire que Macky Sall se rapproche d’Idrissa Seck, cela ne nous ébranle pas », argue-t-il.

Interpellé Déthié Fall, vice-président du parti Rewmi, a préféré ne pas trop s’épancher sur les déclarations de Cheikh Yérim Seck. «Ce n’est pas encore le moment de se prononcer sur cette question. Mais le moment venu, on parlera», lâche-t-il. Par contre, Idrissa Seck, président du parti Rewmi, est injoignable.

Source :Seneweb

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.