Moussa wagué “C’est à moi de prouver que je dois jouer “

Arrivé à l’OGC Nice (D1France) dans les derniers moments du mercato en provenance du FC Barcelone (sous forme de prêt), Moussa Wagué a été officiellement présenté hier. Entouré de son coach Patrick Vieira et du président des «Aiglons » Jean-Pierre Rivère, le défenseur international sénégalais a expliqué le choix de rejoindre les Azuréens. Il est également revenu sur son passage au FC Barcelone, avant de décliner ses ambitions.

SON ARRIVEE SUR LA COTE D’AZUR

« Le transfert s’est très bien passé et je suis très content d’être ici à Nice. Julien (Ndl : Fournier, directeur du football) m’a parlé du projet du club et j’ai aussi eu à échanger avec le coach. Je pense que c’est un bon projet pour moi. Il y avait d’autres opportunités mais j’ai choisi Nice, car c’est un club historique et ambitieux. L’équipe est très jeune. Ce qui va sans doute faciliter mon intégration. J’ai vraiment envie de grandir avec le club. J’ai fait le bon choix. »

POSTE DE PREDILECTION

« Je suis un latéral droit offensif. Je me sens très bien avec la tactique du coach. C’est pour ça que j’ai choisi Nice.J e suis très content d’être ici. Je pense que je vais me sentir très bien. Maintenant, c’est à moi de prouver que je dois jouer. Mes objectifs ? Continuer à grandir avec le Club et avoir beaucoup de temps de jeu. C’est important pour un jeune de jouer. Pour progresser, je travaille sur moi-même. J’essaie de voir comment m’améliorer, tout le temps.»

SA CONDITION PHYSIQUE

« Quand tu es joueur professionnel, tu dois toujours être prêt à jouer. Je le suis. Si le coach fait appel à moi, je serai toujours prêt à relever le défi.»

SON PASSAGE AU BARÇA

«Au FC Barcelone, on s’entraîne avec de grands joueurs. Naturellement, on en profite chaque jour pour apprendre un peu plus. C’était très important pour moi de faire cette étape là. Là-bas, je voulais jouer, mais il y avait beaucoup de concurrence. Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Mais je ne regrette pas.»

UNE IDEE DE L’OGC NICE

«Je savais que Mario Balotelli (NDL : international italien) était ici. Je connaissais aussi Dante (NDL : international brésilien). Et puis bien sûr, il y avait Racine Coly, qui est mon ami. Il m’a beaucoup parlé du club. Il m’a dit que c’était très facile de travailler ici, parce que les gens sont très sympas. Et c’est vrai ! Je suis bien accueilli par le staff, les dirigeants, l’équipe. Face à Lyon, les supporters ont chanté mon nom en entrant. Ça m’a apporté beaucoup d’énergie. C’est quelque chose de très positif. Je remercie les supporters et toute l’équipe.»

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.